Des solutions adaptées aux applications à hydrogène

Werther, 14.04.2022

Poppe + Potthoff fournit, avec PPH2, un matériau spécialement développé pour une utilisation dans les applications hydrogène

Les techniques de propulsion alternatives ne sont plus une simple utopie. La technologie des piles à combustible et de l'hydrogène offre une alternative respectueuse de l’environnement aux types de motorisation conventionnels – aussi bien pour des applications mobiles que stationnaires. Les composants en contact direct avec l'hydrogène doivent être particulièrement résistants afin d'assurer un stockage sûr et un transport efficace du gaz hautement volatil dans le système d'entraînement.

Dans les systèmes conventionnels, ces composants étaient jusqu'à présent principalement constitués d'aciers inoxydables austénitiques. Cependant, ce matériau présente quelques inconvénients : l'acier inoxydable austénitique est très cher, notamment en raison de sa forte teneur en nickel. Les composants en acier, qui possèdent une résistance relativement faible, doivent être conçus avec des épaisseurs de paroi plus importantes pour pouvoir mieux résister à la pression, ce qui augmente le poids. En outre, cette utilisation accrue de matériaux entraîne, à son tour, des coûts plus élevés pour les composants.

Pour parer à ce problème, Poppe + Potthoff a conçu le matériau PPH2 spécialement pour les applications d’hydrogène. L'acier au carbone allié présente des propriétés mécaniques élevées, qui se retrouvent accentuées par le traitement de recuit PPSH de Poppe + Potthoff. En conséquence, les composants fabriqués avec PPH2 peuvent être conçus avec des parois plus minces que les composants en acier inoxydable. Ces composants ont donc un poids plus faible, entraînant une réduction des coûts de matériaux et donc un avantage évident pour les clients. Un revêtement zinc-nickel assure une protection efficace contre la corrosion.

PPH2 a été conçu par Poppe + Potthoff de manière à ce que le matériau soit particulièrement adapté aux processus de soudage (par exemple pour la production de Common rails) et pour un traitement facile. Il est donc possible d’avoir recours à des procédés de fabrication connus, par exemple, dans la fabrication de composants pour moteurs diesel. De cette manière, des économies de coûts supplémentaires peuvent être réalisées, d'autant plus que les machines et les systèmes ne doivent pas être convertis si l'acier au carbone a subi un traitement préalable.

Le matériau est particulièrement adapté à la fabrication de composants pour les systèmes de distribution H2 (y compris les conduites, les rails et les vannes) et peut être utilisé dans les applications mobiles et industrielles. Poppe + Potthoff, un partenaire de développement compétent, fabrique déjà des composants en PPH2 de différentes dimensions - toujours selon les exigences spécifiques du client. Le PPH2 a été testé et approuvé par des laboratoires d'essai externes conformément à la norme DIN EN ISO 11114 et est donc également validé pour une utilisation dans le domaine du règlement UE (CE) n° 79/2009 pour une utilisation dans des applications d'hydrogène. Le nouveau matériau répond également aux exigences de l'EIGA (European Industrial Gases Association) pour les conduites et les conteneurs de transport pour le transport de l'hydrogène.

Poppe + Potthoff a développé une gamme OD6,35ID4 pour les applications hydrogène 700 bars en utilisant ce matériau. Il a été testé avec succès par un institut de test indépendant et certifié selon EC79. L'interface fournie est dotée d'une connexion sphérique à cône avec étanchéité métal sur métal, conformément à la norme ISO 2974.